Posté pour la première fois sur Greenbook blog.

Vous êtes inquiet d’une vision dystopique du monde où les robots ont pris nos emplois et où l’humanité est reléguée à perdre son temps accrochée à des casques de réalité virtuelle ? C’est une vision commune de notre futur et puisque l’automatisation prend une place de plus en plus grande dans les tâches d’étude de marché, les robots intelligents semblent être la prochaine étape naturelle. Mais il y a une bataille qui court dans la Silicon Valley à propos de la forme de notre futur : est-ce l’intelligence artificielle ou l’intelligence augmentée ? J’ai maintenant la conviction que le futur du secteur de l’analyse est l’intelligence augmentée.

Si l’intelligence artificielle rend les machines autonomes et détachées des humains, l’intelligence augmentée place les humains aux commandes et exploite la puissance de l’informatique pour amplifier nos capacités. Le cas de la prédominance de l’intelligence augmentée dans l’univers de l’analyse, ainsi que dans d’autres professions, est particulièrement solide. Il existe de nombreuses choses au sein de l’insight que les ordinateurs trouvent très difficiles à faire, par exemple :

  1. Comprendre intuitivement les personnes et ce qui leur plaît
  2. Créer ou innover dans de nouvelles directions, pas seulement développer les anciennes
  3. Convaincre en plaisant à la nature humaine
  4. Pousser les gens à agir

Ces compétences sont celles qui définissent un bon analyste, mais trop de leur temps est pris par la routine, par la gestion de projets, l’analyse des données, le reporting basique. Si les analystes pouvaient avoir une IHM (interface homme-machine), cela leur permettrait, à la manière d’un cyborg analyste, de dépasser la routine et, à la place, de se concentrer à réaliser l’exceptionnel, ce qui transformerait notre secteur.

Imaginez un monde où l’insight pertinent est toujours au bout de nos doigts, où les questions se posent dans les réunions et les réponses sont apportées en temps réel. Les projets sont réalisés par les ordinateurs, les machines effectuent l’extraction des données, mais les humains prennent les modèles trouvés et les appliquent au monde réel, aux humains qui achètent les produits et services, et aux humains qui font fonctionner les entreprises.

D’autre part, le cas de l’intelligence artificielle est précaire. Aucune intelligence artificielle ne fera verser une larme à un public avec une nouvelle campagne, ou ne rendra quelqu’un si excité qu’il se précipitera dans une réunion et commencera à gribouiller sur un tableau blanc ! L’intelligence artificielle existera, mais seulement pour des sous-tâches spécifiques telles que l’analyse de texte.

IBM a décidé de se concentrer sur l’intelligence augmentée plutôt que sur l’intelligence artificielle, et des rumeurs disent que Microsoft lui emboîte le pas. Chez Zappi, nous nous sommes concentrés sur l’automatisation des bases de la fonction d’analyse mais nous changeons maintenant pour développer des technologies d’apprentissage à usage spécifique en plus de notre plate-forme d’automatisation. Nous croyons en l’amélioration, pas dans le remplacement des analystes. Plus de consultation de tableau, plus d’extraction de données, mais la libération de la créativité et de la passion de bons analystes.

Nous parions que cela sera la tendance clé dans les 3 à 5 prochaines années, avec des analystes commençant à adopter une analyse IHM significativement améliorée. Le système gèrera les tâches routinières et complexes, cherchera des modèles, fera des analyses et agira comme dépôt des insights antérieurs et comme tremplin pour les futurs.

Pendant ce temps, les analystes pourront rapidement prendre ces résultats, ajouter l’intuition et l’intelligence émotionnelle, les interpréter par rapport au client et au contexte du marché, utiliser l’IHM pour diffuser ces insights et ensuite aider à déclencher des actions au sein de l’entreprise. Nous voyons ces analystes améliorés comme le futur et le rôle des entreprises technologiques est d’aider à créer ces analystes augmentés, de véritables héros !

Stephen Phillips

Posté par

Stephen Phillips

Loading Disqus Comments ...